je veux mes deux parents

discussions autour de la famille, entraide
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexionMettez un bouclier sur internet

Partagez | 
 

 La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altéa-Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3498
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Dim 26 Aoû - 21:35

La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy
ven. août 24, 2007 8:27 CEST





par Elizabeth Pineau
ARCACHON, Gironde (Reuters) - Une semaine après son retour de vacances, Nicolas Sarkozy a fait vendredi sa rentrée officielle, revendiquant son action tous azimuts face à ceux qui l'accusent d'hyperactivité ou de démagogie.
Après le conseil des ministres de rentrée, le chef de l'Etat a effectué dans le Sud-Ouest son premier déplacement sur le terrain placé sous le signe de la défense des victimes.
"Je veux rester un président de la République proche des Français, qui réagit avec eux", a-t-il lancé lors d'un discours au palais des congrès d'Arcachon (Gironde) après des étapes à Bayonne et Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques).
"Mon travail, c'est d'aller au contact des gens et je ne resterai pas enfermé dans le palais de l'Elysée", a martelé le président, qui a pris un petit bain de foule au bord de l'eau à son arrivée dans la ville balnéaire où il est souvent venu en vacances par le passé avant de choisir les Etats-Unis pour ses premiers congés présidentiels.
"Homme libre, avec ses convictions, son honnêteté, sa sincérité", Nicolas Sarkozy a expliqué qu'il n'avait pas été uniquement élu "pour s'occuper des grandes affaires de ce monde" mais aussi "des grandes affaires de chaque famille de France".
Une manière de riposter contre ceux, dans l'opposition ou la presse, qui lui reprochent de réagir en surfant sur l'émotion créée dans l'opinion par certains faits d'actualité, comme le viol du petit Enis par un récidiviste la semaine dernière.
"Je ne sais pas m'économiser", s'est-il défendu. "J'ai demandé aux Français de me faire confiance, je ne vais pas leur expliquer maintenant que je suis fatigué", a-t-il ajouté, rendant hommage au passage à François Fillon.
"Je ne vais pas me cacher derrière un ministre ou derrière le Premier ministre qui fait d'ailleurs un travail remarquable", a souligné le président.
JUGER LES CRIMINELS DÉCLARÉS IRRESPONSABLES?
"Je ne vous promets pas qu'on réussira tout mais je vous promets que je vais me donner tout le mal possible pour que vous soyez à nouveau fier de la France et qu'aucun d'entre vous n'ait à regretter le choix qu'il a fait. Ou plutôt si! Que ceux qui n'ont pas fait ce choix le regrettent", a-t-il conclu dans un sourire trois mois après sa victoire à la présidentielle.
Tout au long de cette journée, Nicolas Sarkozy a repris l'un de ses thèmes-phares, celui de la défense des victimes.
Quelques jours après avoir réclamé un renforcement de la législation contre les délinquants sexuels, il a de nouveau jeté un pavé dans la mare, relançant l'idée d'organiser des procès pour les crimes commis par des personnes jugées pénalement irresponsables.
Une annonce liée à sa rencontre, à Bayonne, avec des membres de la familles de deux aides-soignantes assassinées en 2004 par un déséquilibré dans un hôpital psychiatrique de Pau (Pyrénées-Atlantiques).
"S'il faut faire évoluer la loi, je suis prêt à la faire évoluer. Un procès, ça permet de faire le deuil", a-t-il dit.
Aux policiers et aux gendarmes venus lui présenter leur dispositif de lutte-antiterroriste à l'hôtel de police de Bayonne, Nicolas Sarkozy a demandé de se mettre, eux aussi, "au service des victimes".
"Vous êtes du côté des victimes, vous protégez les victimes, vous évitez qu'il y ait de nouvelles victimes", a dit le président, invitant son auditoire à pas se laisser "embrumer par toutes ces explications de la pensée unique qui a fait des ravages dans notre pays".
Le chef de l'Etat a également répliqué à la gauche sur le rôle joué par la France dans la libération des infirmières bulgares emprisonnées pendant huit ans en Lybie, défendant à nouveau l'accord de coopération dans le nucléaire civil ainsi que la signature de contrats commerciaux avec Tripoli.
"Faut-il que l'on refuse de vendre à M. Kadhafi alors qu'il libère les infirmières? Alors que tant de chefs d'Etat et de gouvernements ont été en Lybie alors que les infirmières étaient en prison?", s'est interrogé Nicolas Sarkozy à Arcachon.
"On m'a dit: 'avec les infirmières, vous avez pris un risque'. Parce qu'on croit qu'on résout un problème que personne n'a résolu depuis huit ans sans prendre de risque ? Mais le risque ce n'était pas de m'exposer ou d'exposer ma femme ou d'exposer (le secrétaire général de l'Elysée) Claude Guéant. Le risque c'était de continuer à maintenir ces pauvres femmes" en prison, a-t-il ajouté.

_________________
Envie de papoter sans EX ? Va au MAM'S CAFE....c'est ouvert http://mamscafe.exprimetoi.net/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-veux-mes-parents.activebb.net
soraya
Invité



MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Dim 26 Aoû - 21:41

Je vois que nous avons des sources communes lol, alors je poste, la fin du texte parle du droit gratuit à la mediation.

des "sans juges"demandant la déjudiciarisation de la justice familiale et la médiation gratuite et obligatoire, pour le règlement des conflits familiaux et des affaires civiles et pénales mineures...


Il est important de rappeler que conduire quelqu’un au suicide, comme le font nombre de magistrats par leurs décisions de justice partiales, est un acte criminel.

A l’automne dernier il y a eu le suicide de deux pères privés de voir leurs enfants et le suicide d’un enfant de 17 ans privé de voir sa mère ; conséquences funestes de décisions de justice intolérables.

Le devoir de tout citoyen qui a une conscience, est de s’insurger contre ces assassinats commis « en toute connaissance de cause », dûment protégés par « l’autorité de la chose jugée », et jamais condamnés.

L’institution judiciaire a perdu toute crédibilité en ne punissant pas ces crimes commis « en toute connaissance de cause » par ses magistrats. [size=9][color=#000000]La justice ne peut continuer à se prévaloir de sa propre turpitude.

Le président de la République a rappelé que Droits et Devoirs vont de pair. Nos droits ne sont pas respectés aujourd'hui, de ce fait nous n'avons plus d'obligation envers les lois de la République, jusqu'à ce que nous soyons rétablis dans nos droits.

Tous les justiciables s'invitent au procès de Metz ...
Il est important pour tous les justiciables d'être présents au procès de la mère qui a poignardé le magistrat (Voir ci-après)

[color:54bf=#ff0000:54bf]Ce procès est pour les associations de justice familiale, mais aussi pour tous les justiciables, une occasion unique d'être visibles et de se faire entendre, sachant que tous les médias nationaux seront présents.
contact presse sur place : le journaliste local du Républicain Lorrain qui couvre l'événement Nicolas Bastuck 03 87 34 19 42 et 06 16 75 22 99.
- Les associations de parents peuvent prendre contact avec l'avocat de la mère (le Bâtonnier Maître Massé 1, rue St Dizier 54000 Nancy tél 03 83 37 23 64) et demander par écrit à être entendues afin de témoigner des abus d'autorité et du mépris de la magistrature à l'égard des parents,

- Un groupe du Collectif Justice sera présent toute la durée du procès à Metz et il est souhaitable que des groupes de justiciables soient aussi présents partout en France, devant leurs tribunaux respectifs,
- Les justiciables ont la possibilité de se regrouper en voitures particulières ou en cars afin de venir de toutes les régions de France pour être présents au prononcé du verdict de ce procès. C'est l'occasion de créer des groupes régionaux de justiciables. Que les personnes qui souhaitent créer des groupes prennent contact avec le Collectif Justice et nous leur communiquerons la liste des justiciables de leur région.

Ne faut-il pas s'interroger sur la démesure du langage judiciaire en matière familiale ?

Comment accepter qu'un magistrat "ordonne." à des parents adultes responsables, ou "condamne.." des parents qui ne sont coupables d'aucune infraction ?


Ces termes judiciaires ne sont-ils pas totalement inappropriés s'agissant de problèmes familiaux ?

Le traitement judiciaire du divorce tel qu’il existe en France est une grave atteinte à la vie privée. Il conduit à une « infantilisation du citoyen » et à une déresponsabilisation des parents.

Les jugements diffamants rendus en matière de divorce portent atteinte à l’image et à l'autorité des parents, et la généralisation de la mise à mort du pére

Les conséquences en sont visibles avec l’augmentation de la perte des repères et des valeurs chez les jeunes, qui se traduit par une recrudescence des comportements à risque (suicide, toxicomanie, violence) et la nette progression de la délinquance.

Le Collectif Justice Pour Tous [url=http://www.collectif-justice.net et]www.collectif-justice.net et[/url] le Ministère de la Crise de la Justice http://ministere-crise-justice.over-blog.com préconisent la déjudiciarisation du divorce et demandent que soit favorisée la médiation familiale.

La dernière "réformette" du divorce pose un certain nombre de questions : Quel est l'intérêt de faire ratifier les divorces par consentement mutuel par un juge plutôt que par le Maire officier ministériel, comme pour le mariage ? Est-ce pour encombrer inutilement la justice que l'on dit engorgée, ou est-ce dans l'espoir d'amener une des parties à engager un divorce pour faute au profit d'avocats-chacals ?


Quand à la médiation, elle est actuellement payante (et peut atteindre jusqu'à 200 euros la séance). C'est d'autant plus scandaleux que des associations de médiation qui distribuent des plaquettes d'information dans les tribunaux n'informent pas sur le coût exorbitant de leur prestation. Ces associations à but clairement lucratif reçoivent non seulement le soutien du Ministère de la Justice, de la DDASS, mais sont de plus présentes au sein de ces structures. La connivence est de ce fait manifeste.

La médiation doit être gratuite et obligatoire. Le divorce et l'aménagement des droits de chacun des parents à l’éducation des enfants doivent se résumer à une convention signée entre les deux parties ; convention ratifiée par le Maire s'agissant du divorce, avec inscription immédiate sur les registres de l'Etat civil.

Les parties ne sont renvoyées vers la justice qu’en cas d’échec de la médiation dûment constaté par le médiateur.

Les 60 % des français qui n'ont pas accès aujourd'hui à leur justice constituent une source potentielle de revenus pour les avocats. C'est donc à tort que les professionnels du droit voient dans la médiation une perte de leurs revenus. Il suffit d'améliorer l'accès de tous à la justice et d'opérer un glissement de la justice familiale vers les litiges de la vie courante actuellement délaissés : abandonner les lourdeurs de la justice familiale au profit de la médiation, pour rendre l'institution judiciaire accessible aux citoyens qui jusqu'à présent en sont exclus et permettre ainsi à chacun de faire valoir ses droits en justice ; c'est ce que propose le Collectif Justice.
Revenir en haut Aller en bas
Altéa-Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3498
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Dim 26 Aoû - 21:49

je viens de rectifier car ..................
quand tu fais un copié/collé fais visualisation car d'un forum a l'autre les polices sont différentes et ne passent pas de la meme facon 147

sinon, je vois que chantal est partout! 146

_________________
Envie de papoter sans EX ? Va au MAM'S CAFE....c'est ouvert http://mamscafe.exprimetoi.net/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-veux-mes-parents.activebb.net
lau

avatar

Nombre de messages : 1735
Age : 53
Localisation : La Réunion
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Lun 27 Aoû - 8:55

Alors voilà, j'ai reçu un tract dernièrement à ce sujet.

J'allais répondre bravo et puis je me suis ravisé :
_ Comment résoudre les problèmes de partage, de résidence des enfants, de torts lorsque l'un des conjoint en commet réellement ? Si vous déjudiciarisez le divorce.
_ Pourquoi rendre obligatoire et systématique la médiation lorsque, souvent, aucun ne veut en démordre et qu'alors on donne droit à celui qui "collabore" avec le médiateur plutôt qu'à celui qui a raison mais ne sait pas s'exprimer ou le fait trop virulemment ?

Attention au piège ! Sans compter que ce sont de nombreux emplois qui sont en jeu. L'état devrait, certes, remanipuler le fonctionnement de la justice familiale, mais pas l'annihiler. Un maire n'a pas été formé à "juger" mais plus à valider des accords. Alors oui pour ceux qui désirent divorcer d'un commun accord, mais non pour tous les autres. Et on n'est pas à l'abri que le maire empoche une enveloppe pour "simuler" un divorce à l'amiable dont ne voudrait pourtant pas l'un des conjoints...

Dans mon cas, je compte sur la justice pour que soit reconnu le tort de mon ex dans le divorce.
1°) pour protéger mes enfants de son irresponsabilité
2°) pour me protéger financièrement car dès que j'aurais un boulot elle ne manquera pas de demander une révision de la pension (actuellement nulle) pour me détrousser sans effort.
3°) pour que la france arrête de laisser rentrer n'importe qui, surtout si cela se fait au dépend d'un citoyen Français et de ses enfants Français et du contribuable. (je vous ai déjà dis que vous aviez contribué à payer la BMW de mon ex ?)

Mais pour ça il faudrait un peu plus de professionnalisme des intervenants, c'est tout. Les lois sont correctement établies, mais ne sont pas appliquées ou détournées.

Bref, je n'adhère pas.

_________________
Toujours soif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altéa-Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3498
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Lun 27 Aoû - 9:32

tu n'as pas tord non plus!
c'est de cette facon que j'ai refusé de participé a une minf pour une mére dont les enfants ont été (injustement il est vrai) placés!
j'ai signifié mon désaccord on soulignant bien que j'aduérait au fait que cela était injuste mais que je me refusais a participer ba une minf qui va mettre en avant le coté "" maman a TOUS les droits" car dans cette campagne la, personne ne dit un mot sur le papa!
donc tant qu'on neparlera pas de parentalité sans sexisme, je refusais de participer a fabriquer un baton pour intronniser les méres et nbattre les péres!

_________________
Envie de papoter sans EX ? Va au MAM'S CAFE....c'est ouvert http://mamscafe.exprimetoi.net/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-veux-mes-parents.activebb.net
soraya
Invité



MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Lun 27 Aoû - 14:14

Altéa-Admin a écrit:
tu n'as pas tord non plus!
c'est de cette facon que j'ai refusé de participé a une minf pour une mére dont les enfants ont été (injustement il est vrai) placés!
j'ai signifié mon désaccord on soulignant bien que j'aduérait au fait que cela était injuste mais que je me refusais a participer ba une minf qui va mettre en avant le coté "" maman a TOUS les droits" car dans cette campagne la, personne ne dit un mot sur le papa!
donc tant qu'on neparlera pas de parentalité sans sexisme, je refusais de participer a fabriquer un baton pour intronniser les méres et nbattre les péres!


j'ai recu ca, je le mets pour info, c'est tout, il appartien à chacun de defendre son dossier comme il le veux
*******************************************************

Pour ceux qui souhaitent engager une procédure contre
l'Etat....



Le représentant de l'Etat contre qui vous devez
engager votre procédure est
l’Agent Judiciaire du Trésor
représenté en la personne de :



Monsieur Jérôme GRAND
D’ESNON


Batiment
Condorcet


6, rue Louise
Weiss


Télédoc
353



**********************************************************************************************


j'arrive pas à changer de police je fais un second post qui sera la suitescratch


Revenir en haut Aller en bas
soraya
Invité



MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Lun 27 Aoû - 14:19

suite (cite altéa et lau)


J' n'adhère pas spécialement à tous ces mouvements, j'ai toujours penser à me protéger moi , mes filles, avant de foutre un coup de pied dans la fourmilière....

c'est pour ca que ne travaille "que sur dossier" car il ne faut jamais oublier que chacun à sa vérité (son ressentie) et que je defendrais toujours la mediation .

Une histoire n'est jamais isolé, le couple s'est fait a 2, et souvent se separe à 3/4/5 ect (les enfants) .

je comprends vos réactions, et etre très vigilant à ne pas ne "faire utiliser" (son dossier) pour des causes qui serviront ou pas (?) au detriment de nous , notre famille......

c'est pour ca que je disais sur un poste que je me sens pas investie d'une mission de sauvetage lol
Revenir en haut Aller en bas
Altéa-Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3498
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Lun 27 Aoû - 20:12

j'avais noté également cette adresse , un cadeau de notre LULU

_________________
Envie de papoter sans EX ? Va au MAM'S CAFE....c'est ouvert http://mamscafe.exprimetoi.net/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-veux-mes-parents.activebb.net
soraya
Invité



MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Lun 27 Aoû - 20:35

mais qui est cette mystèrieuse LULU 21 lol!
Revenir en haut Aller en bas
jmphoenix
Admin
avatar

Nombre de messages : 2141
Age : 40
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Mar 28 Aoû - 1:08

Lulu est un homme, extrme de givré on pourrait l'appeler...

_________________
Site de la délégation :
Un dragon à votre service, ça se passe par mail webmaster@coparentalite.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif.coparentalite.fr
Altéa-Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3498
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   Mar 28 Aoû - 8:45

j'avais pris cette info sur sos papa ! c'est LULU qui l'avais posée!
puis j'ai lu mes mails et je vois qu'il a les memes sources que nous: chantal cottet bon bon

_________________
Envie de papoter sans EX ? Va au MAM'S CAFE....c'est ouvert http://mamscafe.exprimetoi.net/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-veux-mes-parents.activebb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy   

Revenir en haut Aller en bas
 
La défense des victimes, credo de rentrée de Nicolas Sarkozy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
je veux mes deux parents :: Les actualités du l'hexagone.-
Sauter vers: