je veux mes deux parents

discussions autour de la famille, entraide
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexionMettez un bouclier sur internet

Partagez | 
 

 Garde alternée la revanche des pères fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jmphoenix
Admin
avatar

Nombre de messages : 2141
Age : 40
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Garde alternée la revanche des pères fin   Mar 25 Juil - 23:03

Mais ce n’est pas tout. La garde alternée prive les mères qui voudraient échapper à ce contrôle de toute mobilité. En effet, tout déménagement d’un des deux parents est soumis à autorisation de l’ex-conjoint. En cas de désaccord, une enquête sociale sera menée pour déterminer si le déménagement est autorisable ou non. En Allemagne, à l’occasion des expertises psychosociales, on a ainsi vu un expert préconiser à une femme vivant momentanément dans le même immeuble que son ex-époux de ne pas chercher un logement ailleurs, qualifiant la situation d’idéale ! Quant au juge, voici les éléments que les lois française, allemande et canadienne retiennent pour se prononcer sur les demandes d’autorisation de déménagement :

* les raisons du déménagement

* les probabilités d’adaptation de l’enfant à son nouvel environnement

* son attachement à son milieu scolaire actuel

* l’impact du déménagement sur les droits d’accès de l’autre parent


En août 2002, "SOS Papa" pour la France, "Väteraufbruch für Kinder" pour l'Allemagne et "SOS Kindsentführung nach Deutschland" pour la Suisse manifestaient devant le Conseil de l’Europe, à Strasbourg. Les trois associations réclamaient bien entendu la garde alternée systématique. Mais ce n’est pas tout. Ainsi que le rapporte le journal L’Alsace, « Les manifestants voudraient également que soit prévue par la loi une interdiction d'éloignement géographique pour le parent ayant la garde de l'enfant »…

c) museler les dénonciations pour violence conjugale

Les violences contre les femmes s’inscrivant majoritairement dans un contexte conjugal et, le plus souvent, au moment du divorce ou de la rupture, les conjoints violents capitalisent la sympathie portée aux « nouveaux pères » pour discréditer les paroles des femmes. Si celles-ci les accusent de violence, c’est uniquement pour garder maison et enfants, et dépouiller le père de tous ses droits.

Gilbert Claes, président de l’association québécoise « L’Après-rupture » expliquait en 2001 au journal Le Soleil que, dans la moitié des cas, la violence est initiée par la femme. «Un homme devient violent quand sa femme vient d'obtenir la garde des enfants (dans 82% des cas) alors qu'il en a pris soin constamment avant la séparation, quand sa femme vient faussement de l'accuser d'attouchements sexuels sur ses enfants ou de violence »

Sur masculinisme.blog-city.com, il renouvelle sa charge : « On demandait l'égalité, une garde partagée de nos enfants. Les féministes s'y sont opposées vicieusement, en mettant en place des lois sur la violence conjugale. Ces lois ont permis d'accuser le pseudo-agresseur de tous les maux simplement pour assouvir leur vengeance, un passé merdique avec des mecs ou une misandrie de psychopathe... et d'accaparer brutalement l'exclusivité de nos enfants sous de fausses accusations.»

Il s’agit en fait de contraindre les femmes au silence. Comment ? D’abord, en les menaçant de poursuites et d’emprisonnement pour accusations mensongères. Sur le site de l’opération « Ruban blanc », lancée par la Commission Européenne, le chercheur québécois Martin Dufresne alerte : « Sous les images médiatiques de "bons pères s'occupant de leurs enfants", il importe de reconnaître le "lobbying" incessant des groupes de pression masculinistes, qui regroupent surtout des agresseurs. Ces groupes exploitent toutes les tribunes pour attaquer leurs ex-conjointes et réclamer le retrait aux femmes et aux enfants des droits les plus élémentaires. Par exemple, le « Groupe d'entraide aux pères et de soutien à l'enfant » réclame l'arrestation et l'interrogatoire policier des femmes battues qui appellent le 9-1-1* [*numéro de secours au Canada] soi-disant pour "décourager les menteuses". Cela se fait déjà aux États-Unis où les masculinistes sont encore plus organisés et les femmes battues n'osent déjà plus appeler à l'aide. »

Ensuite, en menaçant les femmes de perdre la garde de leurs enfants si elles persistent. Le réseau des femmes ontariennes (Canada) sur la garde légale mettent en garde : « Les femmes qui ont des enfants et qui sont victimes de violence peuvent être particulièrement en danger lorsqu'elles cherchent à se séparer ou à divorcer. Il est très fréquent pour les agresseurs d'utiliser le tribunal de la famille pour continuer à harceler et à contrôler une ex-partenaire. Les conjoints agresseurs ont plus tendance que les autres hommes à réclamer une garde exclusive de leurs enfants ou à insister pour obtenir d'importants droits de visite ».
Et ça marche. Car désormais, que ce soit dans la justice française, allemande, canadienne ou américaine, règne la notion du « friendly parent », « parent le plus diligent » en version hexagonale. Celui des parents qui, selon la juriste américaine Margaret Dore, « ne dépose pas d’allégations contre l’autre, et se montre coopératif. Le "parent amical" obtient la garde de l’enfant ou, du moins, plus de temps auprès de lui. La faille de cette approche est qu’elle fait de la garde la récompense d’un comportement qui ne correspond pas nécessairement à l’intérêt de l’enfant ».
Une innovation juridique elle aussi introduite par le lobby des pères, aux États-Unis d’abord, puis en Grande Bretagne, en Allemagne, en France, et, tout dernièrement, en Belgique : dans le Soir, du 14 janvier 2004, on apprend ainsi que si, comme le souhaite le gouvernement, la garde alternée devient la règle, elle souffrira certes d’exceptions, notamment en cas de « problème grave de maltraitance ». Mais, précise la psychologue Sabine Baudoux, membre du groupe de travail mis en place par le gouvernement belge « il faudra démontrer la non-faisabilité de la garde alternée sur la base de critères objectifs. Pour trancher, il faudra favoriser le parent qui respecte le plus l’autre parent, qui préserve l’image de l’autre. »
Résultat : plus une femme se débat pour prouver qu’elle ou ses enfants sont victimes de violences, plus elle a de chances de perdre la garde de ses enfants. Retour à la case départ pour les plus faibles ou les moins argentées, celles qui ne peuvent affronter ou se permettre financièrement de longues procédures juridiques…

d) la fin du divorce ?

Que l’on ajoute à cela la perte d’autonomie économique qu’induisent la suppression de la pension alimentaire et l’amputation des allocations familiales et fiscales (dans un contexte où les femmes gagnent toujours beaucoup moins que les hommes) et l’on comprend mieux deux propos tenus récemment en France par des organisations masculinistes :
"SOS Papa", invité par le ministre de la Famille Christian Jacob en janvier 2003, se félicitait de ce que « le ministère de la famille est conscient que les avancées récentes de la loi [garde alternée, adoptée en France en 2002] sont un début à la restauration des valeurs fondamentales de la famille qui structurent la société et qu'il faut continuer. »
Plus explicite encore, cette statistique, publiée dans le numéro 39 de "SOS Papa magazine" :
« Les Etats ayant un haut niveau de résultats en garde physique conjointe (plus de 30% du temps passé avec le second parent) en 1989 et 90 ont montré des diminutions des taux de divorce significativement plus grandes dans les années suivantes, comparées aux autres Etats. Les taux de divorce diminuent près de 4 fois plus dans les Etats à garde conjointe élevée, comparés aux Etats où la garde physique est rare. Il en résulte que les Etats avec des hauts niveaux de garde conjointe ont maintenant des taux de divorce significativement plus bas en moyenne que les autres Etats. (Etude présentée en 97 par le gouvernement américain.) »

Car, par-delà la question de la garde alternée, du besoin de l’enfant d’accéder à son père et de toute la littérature fleurie vendue par les masculinistes, sa cache cette réalité : l’un de leurs objectifs est bien de dissuader les femmes de divorcer. "Enfant du divorce", l’un des avatars du "Mouvement pour la Condition Paternelle" est assez clair. Dans la longue liste des modifications des lois françaises réclamées pour 2004, l’organisation inscrit :
« 3. Ne pas faire droit en priorité à la séparation contre le maintien de la cellule familiale.
Actuellement, si un conjoint veut imposer le divorce à l'autre, il lui suffit d'entamer une procédure pour faute, même sans alléguer de fautes précises, pour que l'équivalent d'une séparation de corps provisoire soit prononcée au cours de la tentative de conciliation. La motivation des ordonnances provisoires serait là encore bénéfique. Convenablement motivée, une ordonnance de non conciliation ne pourrait faire droit à la séparation que pour des motifs sérieux, ce qui n'est pas du tout le cas actuellement. »
Et non seulement les statistiques américaines leurs donnent raison, mais dans d’autres pays, où la garde alternée est un phénomène plus récent, les mêmes effets commencent à se faire sentir : plutôt que de se retrouver dans une situation de pauvreté, sans protection judiciaire, et soumise au harcèlement de leur ex-conjoint, de plus en plus de femmes des classes sociales défavorisées renoncent au divorce…
Denyse Côté conclut fin 2004 : « Si la garde physique représente pour les femmes qui la choisissent l’atteinte d’une plus grande liberté dans l’exercice de leur maternité, l’émergence et l’imposition d’un modèle de garde physique partagée comme modèle idéal unique de garde post-divorce représente un réel recul ainsi que la pierre angulaire d’un renouveau patriarcal.»

_________________
Site de la délégation :
Un dragon à votre service, ça se passe par mail webmaster@coparentalite.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif.coparentalite.fr
diane
Habilité
avatar

Nombre de messages : 388
Age : 33
Localisation : loiret
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Garde alternée la revanche des pères fin   Mar 25 Juil - 23:06

T'as pris ça chez "l'enfant d'abord"?
C'est leur livre de chevet ça....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jmphoenix
Admin
avatar

Nombre de messages : 2141
Age : 40
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Garde alternée la revanche des pères fin   Mar 25 Juil - 23:29

ça vient de arte mais j'avoue je l'ai pas lu

_________________
Site de la délégation :
Un dragon à votre service, ça se passe par mail webmaster@coparentalite.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif.coparentalite.fr
lau

avatar

Nombre de messages : 1735
Age : 53
Localisation : La Réunion
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Garde alternée la revanche des pères fin   Mer 26 Juil - 17:52

Tu me diras c'est logique : avant on pouvait divorcer sur le moindre prétexte, maintenant il va faloir se creuser la tête pour lui piquer son pognon. Dur dur !

_________________
Toujours soif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altéa-Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3498
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Garde alternée la revanche des pères fin   Ven 28 Juil - 16:36

toujours terre a terre notre LAU mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-veux-mes-parents.activebb.net
lau

avatar

Nombre de messages : 1735
Age : 53
Localisation : La Réunion
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Garde alternée la revanche des pères fin   Ven 28 Juil - 19:34

eh eh eh... je me mets au niveau du texte.

_________________
Toujours soif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altéa-Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3498
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Garde alternée la revanche des pères fin   Ven 28 Juil - 21:33

amour adaptabilité, maléabilité etc.. il est pas que barman notre LAU bon bon :96:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://je-veux-mes-parents.activebb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Garde alternée la revanche des pères fin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Garde alternée la revanche des pères fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
je veux mes deux parents :: Remue méninges :: Actualité de la coparentalité-
Sauter vers: